Un avion de la compagnie Norwegian volant au-dessus de fleurs vertes

Volez vert, choisissez rouge !

Date : 05/03/2019

Vous le savez et nous le savons aussi : voler n’est pas bon pour l’environnement, mais parfois on est bien obligé de le faire quand même. Alors si vous avez l’intention de voler, choisissez la solution la plus respectueuse de l’environnement.

Si on compare avec les autres compagnies aériennes pour les vols entre l’Europe et les Etats-Unis, Norwegian est celle qui utilise le moins de carburant.

Les nouveaux avions sont moins polluants

Un avion de Norwegian vu depuis un champ de fleurs

Norwegian est la compagnie la plus économique sur les itinéraires transatlantiques

Norwegian se réjouit de pouvoir transporter des passagers à bord d’une nouvelle flotte moderne qui contribue à garantir les rejets les plus bas parmi les autres compagnies aériennes.

Pour les vols entre l’Europe et les Etats-Unis, Norwegian est la plus écologique des compagnies aériennes au monde, grâce à l’utilisation de ses avions 787 Dreamliners et des Boeing 737 MAX économes en énergie.

Norwegian va acquérir prochainement des avions encore plus économiques, et en même temps se défaire progressivement de ses appareils les plus anciens. Ainsi la compagnie continuera à être l’une des plus propres au monde.

Les avions plus légers ont besoin de moins de carburant

Le Directeur des Opérations de vol à Norwegian, Tomas Hesthammer, souligne l’importance pour chacun d’être responsable vis-à-vis de l’environnement : « Norwegian a pris ses responsabilités dans plusieurs domaines. La plus importante est notre investissement dans une flotte nouvelle et moderne. Ces nouveaux avions sont uniques dans le sens qu’ils sont construits dans des matériaux légers et qu’ils sont équipés de moteurs plus efficaces ce qui réduit leurs besoins en carburant, » dit Tomas.

Pour réduire les émissions de gaz par passager, il est important que les avions soient remplis et que la route soit la plus directe possible et sans escales.

Norwegian est la plus verte des compagnies aériennes sur les traversées transatlantiques

Le Pont de la baie de San Francisco

Norwegian est la plus verte des compagnies aériennes pour les vols depuis l’Europe vers les Etats-Unis

En septembre 2018, le Conseil International pour le Transport Propre (ICCT) a nommé Norwegian comme la compagnie aérienne la plus économe en carburant au monde sur les itinéraires transatlantiques.

« Nous ne disons absolument pas que voyager en avion est bon pour l’environnent, » souligne Lasse Sandaker-Nielsen, le Directeur de la Communication à Norwegian. « Mais Norwegian travaille de manière engagée pour réduire les émissions de gaz dans le trafic aérien, et pour apporter son soutien à une politique pour un environnement durable, » ajoute-t-il.

Les nouveaux appareils de Norwegian consomment environ 20 % de carburant en moins par rapport aux anciens avions. Cela veut dire que pour chaque heure passée en vol, le nouveau Boeing 737 MAX a besoin d’environ 550 litres de moins qu’auparavant.

Une flotte nouvelle et moderne contribue à réduire les émissions de gaz

Le Pont de la baie de San Francisco

La jeune flotte aérienne de Norwegian permet de réduire les émissions de gaz par passager

La moyenne d’âge de la flotte de Norwegian est de 3,7 ans. C’est l’une des plus jeunes et des plus écologiques au monde. Grâce à la jeunesse de sa la flotte, la compagnie a réduit de 30 % les émissions de gaz par passager depuis 2008.

Lasse Sandaker-Nielsen nous donne un exemple : « Si vous comparez un avion 737-800 en fonction depuis un certain temps avec notre nouvel appareil 737 MAX, celui-ci fera économiser environ 6 000 litres de carburant sur un vol aller-retour en provenance d’Oslo et à destination de Las Palmas. De plus, il dégagera environ 15 tonnes de CO2 de moins dans l’atmosphère. Cela correspond à une réduction équivalente à 242 trajets en voiture entre Oslo et Bergen. »

Des vols complets contre des voitures avec peu de passagers

Route enneigée avec des arbres des deux côtés

Dans certains cas, les vols en avion peuvent rejeter moins de CO2 par passager que les voitures sans passager. Photo : Jørgen Syversen

Sandaker-Nielsen a un autre exemple qui montre que préférer voyager en avion plutôt qu’en voiture peut parfois réduire les émissions de CO2 : « Une voiture avec un conducteur sans passager et allant d’Oslo à Bergen va rejeter 62 kg de CO2, tandis qu’un passager volant sur un Boeing 737-800, de 186 places et rempli à 90 % (c’est à dire 167 passagers), sera responsable de 37 kg d’émission de CO2. L’avion rejettera un total de 6 164 kg of CO2. »

« Si vous prenez 27 voitures et que vous les remplissez chacune avec 5 personnes, vous pourrez transporter 135 personnes dans les montagnes à Bergen. Avec une émission de 62 kg par voiture, on rejettera 1 674 kg de CO2. »

« D’un autre côté, si les voitures ne sont pas remplies, et que vous répartissez les 167 passagers de l’avion dans 100 voitures, ces dernières rejetteront un total de 6 200 kg de CO2, c’est à dire un peu plus qu’un avion. » dit Sandaker-Nielsen.

Dans l’exemple ci-dessus, on voit que l’appareil, qui n’est pas rempli au maximum de sa capacité, émet moins de CO2 que les voitures.

Toujours prendre la route la plus courte

Un avion de la compagnie Norwegian volant au dessus d’une étendue de neige

Voyager en avion couvre toujours la distance la plus courte d’un point A à un point B si on compare avec la voiture

« De plus, la distance parcourue par un avion d’un point A à un point B sera toujours plus courte que celle parcourue par une voiture; ce fait est aussi illustré dans le rapport de l’ITE. Dans ce sens, quand il s’agit d’un voyage entre A et B, l’avion apparaitra comme étant plus avantageux que la voiture, si on compare le taux de CO2 rejeté par kilomètre et par passager, » signale Sandaker-Nielsen.

Des pilotes norvégiens dans le cockpit

De telles « approches écologiques » réduisent les émissions de gaz pendant les phases finales du vol. Photo : Bo Mathisen

Norwegian opère beaucoup de vols directs. De cette façon, la compagnie assure une réduction importante d’émissions de gaz en effectuant moins d’atterrissages et de décollages très consommateurs en carburant. Ces Approches en Descente Continue (CDA), plus économiques en énergie réduisent la somme globale des émissions de gaz rejetées à la fin d’un vol.

Investir dans de nouveaux appareils

L’aménagement intérieur d’un avion Dreamliner de Norwegian

L’intérieur d’une cabine d’un avion Dreamliner faisant partie de la nouvelle flotte de Norwegian

Le but de Norwegian est de continuer à réduire le taux d’émissions de gaz par passager et d’aider à rendre l’aviation neutre en rejet de carbone d’ici 2050.

La meilleure contribution qu’une compagnie aérienne puisse faire pour réduire les émissions de gaz, c’est d’investir dans de nouveaux appareils, et Norwegian investit en permanence dans sa nouvelle flotte aérienne.

En 2017, Norwegian a acquis 17 nouveaux Boeing 737-800s, 9 Boeing 787-9 Dreamliners et 6 Boeing 737 MAX. La compagnie a aussi éliminé progressivement 4 appareils 737-800s. Le renouvellement de la flotte contribue à de plus grandes réductions d’émissions de gaz par passager.

Voyagez le plus vert possible avec Norwegian

Une mère et sa fille s’apprêtant à embarquer sur un avion de Norwegian

Une fois que vous avez décidé de voyager en avion, choisissez l’alternative la plus écologique

Nous savons que les vols pour les voyages d’agrément et à destination des vacances à l’étranger ont beaucoup d’importance pour les voyageurs. Il s'agit de passer du temps entre amis et en famille, de faire l’expérience de nouvelles choses, de se détendre et de recharger les batteries.

Vous souhaitez accéder à des recommandations de voyage et lire plus d’articles de ce genre ?

Consultez notre blog